De nos jours, les élèves ne savent plus s’ennuyer ! Terrible constat et dangereuse pente descendante qui se dessine sous leurs pieds…

Avec l’arrivée des produits électroniques et surtout l’émergence de la micro-informatique sous toutes ses formes dans les foyers, les enfants et donc les élèves sont « absorbés » par les machines et ils sont manipulés par les informations auxquelles ils accèdent volontairement ou involontairement. 

Ils en deviennent, eux-mêmes, les produits malléables à merci, ce qui les détournent des savoirs fondamentaux et surtout le plus important l’accès à la connaissance.

Les savoirs fondamentaux sont savoir lire, écrire et compter. Sans cela, c’est peine perdue pour réussir une poursuite d’études et découvrir qui l’on est vraiment…

Les mathématiques sont un langage universel qui permet de concilier ce triptyque de savoirs et ainsi permettre de transmettre et développer leur pensée à autrui.

Les égyptiens nous l’ont appris à travers les âges et leurs multiples constructions spectaculaires.  Ils nous ont transmis leur savoir-faire et leurs fabuleuses connaissances des mathématiques réunies dans ces ouvrages que sont les pyramides. Ces grands explorateurs de notre monde ont voyagé et découvert notre monde, ils ont laissé ces « traces » pour que l’on se souvienne et que nous transmettions à notre tour. Et aujourd’hui, nous exploitons notre environnement au sens global du terme…

Pour se concentrer et ainsi transmettre, il faut se retrouver dans des conditions d’ennui, de recherche d’activités et ainsi que l’élève ou l’enfant découvre vraiment quelle personne il est.

Cela ne veut pas dire que s’ennuyer nécessite d’être seul, bien au contraire !

Il suffit de trouver des activités qui permettent d’activer ses sens et ainsi développer des réflexions et des raisonnements.

Retrouvons le goût de l’ennui. 😉