Le dernier jour d’un certain mois de la guerre 14-18, on découvrit la tombe d’un capitaine français tué jadis au cours d’une expédition en terre étrangère. L’âge du capitaine et la date de sa mort étaient indiqués sur la pierre tombale. Une pertuisane ayant servi au combat était aussi enterrée avec le capitaine.

Un fanatique du calcul multiplia les nombres suivants :

  • le quantième du jour dans le mois de la découverte de la tombe ;
  • la longueur en pieds de la pertuisane ;
  • la moitié en années de l’âge du capitaine ;
  • le quart du nombre d’années écoulées depuis la mort du capitaine jusqu’à la découverte de la tombe.

Le produit obtenu est 225 533.

On demande :

  • le jour et l’année de la découverte de la tombe ;
  • l’année de la mort du capitaine ;
  • la longueur en pieds de la pertuisane ;
  • l’âge du capitaine à sa mort ;
  • le nom du capitaine ;
  • le lieu de sa mort.

NB :
Un pied : ancienne mesure française équivalent à 0,3248 mètres.
Une pertuisane est une hallebarde un peu plus haute qu’un homme d’environ un peu plus de deux mètres.

Un commentaire sur « L’âge du capitaine  »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.