Une étude réalisée par l’Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (CNRS) estime que la proportion des emplois salariés dont l’activité principale est en lien avec les mathématiques représente 13 % des postes, soit 3,3 millions de personnes, et 18 % du PIB.

Sans les mathématiques, notre société n’aurait pas pu évoluer de la sorte. Maintenant, il est important de considérer quelle est la direction que doit emprunter la société en employant les mathématiques. Tout d’abord, l’instruction qui doit être faite dans les règles de l’art avec les bonnes intentions. Ensuite, l’application qui doit permettre de comprendre notre civilisation et l’environnement. Enfin, l’exploitation qui doit assurer la pérennité de ces derniers. Il est intéressant de lire ici et là les avis des uns et des autres cependant les fondements de la construction mentale et les valeurs sont nécessaires à la survie. Aujourd’hui, dans la course folle de notre système civilisationnel, nous sommes tenus par les chiffres, les systèmes numériques et les algorithmes plus particulièrement. Certains veulent toujours plus de croissance quand d’autres ne jurent que par la décroissance. Quels sont les enjeux et peut-il y avoir une congruence entres ces deux partis ?

Source : Le Monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.